Open Access

Etagement des algues et des invertébrés sessiles dans l'Archipel de Glénan

Définition biologique des horizons bathymétriques
  • A. Castric-Fey1,
  • A. Girard-Descatoire1,
  • F. Lafargue2 et
  • M. -T. L'Hardy-Halos3, 4
Helgoländer wissenschaftliche Meeresuntersuchungen24:BF01609537

https://doi.org/10.1007/BF01609537

Resume

1. Une prospection biologique de l'Archipel de Glénan a été réalisée en plongée par les auteurs jusqu'à 60 m de profondeur. Quatre peuplements distincts ont été mis en évidence et intégrés au système général d'étagement défini lors du Colloque de Gênes (Peres &Molinier 1957). La comparaison est faite avec les observations régionales effectuées en Manche (Cabioch 1968) et en Atlantique (Glemarec 1971).

2. Les deux premiers peuplements (3 et 4) constituent des horizons de l'étage infralittoral: ils sont caractérisés par des Algues, les Laminaires. Les deux derniers peuplements (5 et 7) constituent des horizons de l'étage circalittoral: ils sont caractérisés par un certain nombre d'espèces animales de forme arbusculaire.

3. L'inclinaison de la paroi rocheuse conditionnant l'éclairement, les espèces photophiles présentent une extension maximale sur les surfaces horizontales.Laminaria digitata (Linné)Lamouroux s'étend de + 1 à − 2,5 m sur les surfaces horizontales et de + 1 à − 1,5 m sur les surfaces verticales;L. hyperborea (Gunner)Foslie de 0 à − 26 m sur les surfaces horizontales et de 0 à − 10 m sur les surfaces verticales.

4. L'horizon àL. digitata s'étend de + 1 à − 6 m en horizontale (exceptionnellement − 8 m) et de + 1 à − 3 m en verticale (exceptionnellement − 5 m).

5. L'horizon àL. hyperborea s'étend de − 6 m à − 26 m en horizontale et de − 3 m à − 30 m en verticale. A partir de − 18 m ce peuplement s'appauvrit.

6. L'horizon à Axinellidae apparaît vers − 30 m. Il est caractérisé par la présence d'éponges dressées, en horizontale, et par la présence de Brachiopodes, en verticale.

7. Les Algues dressées disparaissent entre − 40 et − 47 m.

8. L'horizon àDendrophyllia cornigera (Lamarck) s'observe à − 55 − 60 m sur les surfaces horizontales (limite d'utilisation du scaphandre autonome).

Advertisement